Que du bonheur.

La tradition à la Mairie de Tomblaine veut que chaque fois qu'un employé ou une employée municipale a un enfant, les parents sont invités à une séance du Conseil Municipal avec l'enfant et avant que le Conseil ne commence, un cadeau est offert par la Municipalité avec tous nos vœux de bonheur. Depuis de nombreux mois cela ne pouvait pas se faire à cause de la crise sanitaire.
Ce matin samedi, nous avons donc réuni plusieurs parents et enfants pour une sympathique remise de cadeaux de naissance faite par les élus du Bureau Municipal.
Sont employés à la Mairie :
Ismaïl et Kenza Arbouze, sont parents de Kamila, née le 9 janvier 2022. Elle pesait 3,790 kg et mesurait 51 cm.
Camille Frémiot, maman de Lou née le 6 juillet 2021. Elle pesait 3,220 kg et mesurait 50 cm.
Reda Bouzaffour, papa de Jannah, née le 7 août 2021. Elle pesait 3,600 kg et mesurait 51 cm.
Grégory Leganeur, papa d'Isaac, né le 8 octobre 2021. Il pesait 3,660 kg et mesurait 51 cm.
Amine et Melike Benhennou, parents de Kaïl, né le 17 novembre 2021. Il pesait 3,330 kg et mesurait 49 cm.

Que des beaux bébés ! Que du bonheur !

 

 

 

 

Pleine page

Une première en France.

Ce qui s'est passé mardi à Tomblaine est un évènement et comme la presse tarde à en parler, je tiens à vous donner les informations.

La Ville de Tomblaine et la Protection Civile ont signé une convention qui est une première en France ! La Ville de Tomblaine, dans le cadre de sa politique jeunesse, a toujours donné priorité à la formation à la citoyenneté active. A Tomblaine, un habitant sur trois a moins de 19 ans. L’École de la République, le sport, la culture,l'engagement citoyen participent à ce que tout jeune puisse avoir une place à part entière dans notre société.

Ainsi, chaque année la Ville de Tomblaine finance et organise la formation de dizaines de jeunes qu'elle emploie ou qu'elle accompagne ensuite vers des emplois correspondants à ces formations : BAFA, BAFD, BPJEPS, PSC1 (secourisme), Brevet de surveillant de baignade... Ces jeunes participent ensuite souvent activement et de façon responsable à la vie de la Commune, ils sont préparés à entrer dans la vie active. Pour faire court, la convention signée samedi est une déclaration d'intention et de partenariat. La Protection Civile 54 va former progressivement 20 jeunes tomblainois d'ici 2024 au PSE2 (Premier Secours en Équipe de niveau 2, ce qui permet d'intervenir en équipe, avec des professionnels et avec du matériel spécialisé auprès d'une victime). La Ville de Tomblaine financera ces formations.

Chaque année la Ville de Tomblaine mettra à la disposition de la Métropole une dizaine de jeunes (avec PSC1) pour qu'ils travaillent sur la Plage des deux rives, en CDD, salariés par la Commune. Dès l'été 2022, six jeunes devraient être formés PSE2 et mis également à la disposition de la Plage des deux rives en CDD. Ces six jeunes pourront renforcer l'équipe de la Protection Civile 54 qui sera en intervention sur le site du départ d'étape du Tour de France à Tomblaine le 8 juillet prochain (on attend 30 000 personnes !), là encore dans le cadre d'un CDD financé par la Commune.

Avant l'été 2023, quatre autres jeunes seront formés PSE2, ce qui nous en fera dix. Ils pourront être employés sur la Plage des deux Rives. La Protection Civile sera partenaire de la Coupe du monde de rugby à Paris en septembre et octobre 2023. Nos dix jeunes tomblainois pourront aller dans les équipes de la Protection Civile sur la Coupe du Monde de Rugby, logés et nourris par l'organisation de la Coupe du monde et salariés et mis à disposition par la Ville de Tomblaine. De même, avant l'été 2024, dix autres jeunes seront formés PSE2, ce qui nous en fera vingt. Ils pourront être employés sur la Plage des 
deux Rives. La Protection Civile sera partenaire des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. Nos dix jeunes tomblainois pourront aller dans les équipes de la Protection Civile sur ces JO 2024, logés et nourris par l'organisation des JO et salariés et mis à disposition par la Ville de Tomblaine. Une énorme aventure humaine, un projet fort, partenarial et solidaire !

Étaient présents Nicolas Didier, Président de la Protection Civile 54, Ralph Lallemand, Conseiller Municipal en responsabilité de ces formations, Gregory Legagneur, jeune papa, footballeur qui dix jours plus tôt, victime d'un grave infarctus en plein match a été sauvé par ses co-équipiers qui ont su avoir les "bons réflexes" grâce à un stage sur les premiers gestes qui sauvent que les adultes du club avaient suivi en novembre dernier...


 

 
Pleine page

Sortie cinéma.

Les résidents du Foyer de personnes âgées de Tomblaine ont fait une petite escapade aujourd'hui.
Accompagnés par Sophie la directrice, ils sont allés au cinéma le Royal pour voir le dernier film de Kev Adams : "maison de retraite" !
Fou rire garanti !

 

Pleine page

Journée Internationale des Droits des Femmes.

Pour la journée Internationale des Droits des Femmes, le Maire de Tomblaine s'est rendu au Foyer-Résidence des personnes âgées, accompagné de Denise Gundelwein, première adjointe et des personnels du Foyer,  pour offrir une rose rouge à chacune des dames. C'est juste un geste de gentillesse en n'oubliant pas de dire à chaque fois que la journée des Droits des Femmes doit avoir lieu toute l'année !

 

  
  
Pleine page

Des circuits-courts, une restauration scolaire vertueuse.

Le projet écocitoyen de la Ville de Tomblaine est novateur, pertinent et audacieux. En septembre 2020, j'avais proposé au Conseil Municipal de définir des orientations qui allaient avoir plus de sens que la pauvre Loi Egalim. Cette Loi votée par les Députés est stupide au moins pour deux raisons : elle impose des contraintes et des coûts supplémentaires aux Communes, alors que la restauration scolaire n'est pas une compétence obligatoire (et par conséquent de nombreux maires vont finir par jeter l'éponge) / Par ailleurs elle ne parle pas du tout des circuits courts et des producteurs locaux !!!

Nous avons défini comme objectif une approche vertueuse à 90 % : faire en sorte que 40 % de nos produits soient bio (et parfois même bio et en circuits courts), 10 % de nos produits soient labellisés et 40 % soient en circuits courts ! C'était beaucoup mieux que la Loi, tout en la respectant. Dès janvier 2021 nos objectifs ont été atteints et nous travaillons à approcher le plus possible en permanence cet objectif ! Il faut savoir que cela n'est pas simple en raison du contexte économique : baisse continuelle des dotations de l’État, explosion des prix des denrées alimentaires, de l'électricité, du gaz...

Notre restauration scolaire a tellement de succès, dans une ville qui a vu sa population progresser de 15% en 12 ans, que le nombre de repas servis chaque jour est passé en peu de temps de 300 à... plus de 580 ! Cela coute donc plus cher, mais on est en démarche-qualité.

Il fallait être volontaristes et nous le sommes. Les services des marchés publics, du budget et de la restauration scolaire ont fait pour cela un énorme travail et je les remercie. Dans la pratique, il n'est pas non plus aisé de trouver suffisamment de producteurs locaux en capacité de fournir de telles quantités en circuit court. Nos partenaires sont donc nombreux et diversifiés. Hier par exemple, je signais une convention avec "Les fermiers lorrains", association qui représente les producteurs locaux lorrains et commercialise leurs produits. Cette convention portait sur la fourniture de fruits et légumes, produits pour lesquels il faut trouver des solutions multiples étant donné leur disponibilité dépendant de la saisonnalité...

Cette convention a été signée avec monsieur Vincent Noël, responsable commercial des "Fermiers Lorrains".



Pleine page

Pages