Articles de presse

Publié le 17 Juin 2016

Pleine page

Inauguration de la Maison de Santé pluriprofessionnelle de Tomblaine par la Ministre de la Santé

Publié le 17 Juin 2016

La Maison de Santé Pluriprofessionnelle a été inaugurée ce jeudi 16 juin 2016, par la Ministre de la Santé et des Affaires sociales, Madame Marisol Touraine.

Lors de son discours et de la visite de la Maison de Santé Pluriprofessionnelle de Tomblaine, Madame la Ministre a rencontré un grand succès populaire et a pu discuter et échanger avec les professionnels de la santé dans leur nouvel espace de travail.

Pleine page

Barbecue des Anciens

Publié le 13 Juin 2016

Pour cette deuxième édition, 150 personnes âgées se sont retrouvées autour d'un barbecue au Centre de Loisirs d'Art-sur-Meurthe, en présence du Député-Maire Hervé Féron. Remerciements à tous les élus municipaux, les membres du Centre Communal d'Action Sociale et le personnel municipal qui ont contribué à la bonne organisation de ce repas convivial qui a remporté encore cette année un franc succès.

Pleine page

Match France - Albanie

Publié le 13 Juin 2016

Pleine page

Job DURUPT, élevé au grade d'Officier de la Légion d'Honneur : Discours du Maire, Hervé FERON

Publié le 11 Juin 2016

 
Job Durupt,
Jeanine Durupt,
Jean-Pierre Chevènement ancien Ministre,
Gérard Cureau, ancien Préfet de Région,
Madame la députée Chaynesse Khirouni,

Mathieu Klein Président du Conseil Départemental,
Mesdames, Messieurs les élus,
et vous tous chers amis en vos grades et qualités,
citoyennes, citoyens, et je voudrais saluer aussi Martine Coffe qui a longtemps assisté Job Durupt.
C'est à vous toutes et tous que je m'adresse d'abord, pour vous remercier d'être présents aujourd'hui, aussi nombreux, pour rendre hommage spontanément à Job Durupt, élevé au grade d'Officier dans l'Ordre National de la Légion d'Honneur. Car il s'agit bien là d'un événement : la Légion d'Honneur est la plus haute décoration honorifique française, elle récompense des militaires comme des civils ayant rendu des « mérites éminents » à la Nation. Job Durupt, Député Maire Honoraire de Tomblaine était déjà Chevalier de la Légion d'honneur, il est aujourd'hui Officier.
Je veux d'abord vous dire, puisque nous sommes entre nous, que Job n'a rien demandé, on sait qu'il ne court pas après les honneurs. Alors, on l'a demandée pour lui, à son insu.  Et comme pour cette décoration, beaucoup de politiques-hommes postulent, c'est le Ministre de l'Intérieur en personne qui est intervenu pour que cette décoration lui soit décernée, convaincu que c'était là une juste reconnaissance.
Parce que Job a toujours été un homme engagé, un homme de convictions, militant, progressiste, humaniste de tous les instants. Vous êtes ici nombreux à avoir été de ses employés municipaux, de ses élus dans son Conseil Municipal, de ses administrés, de ses amis. Il n'a jamais été un donneur de leçons et pourtant, il nous a tout appris, parce qu'il était et  qu'il reste pour nous tous, un repère.
Combien de fois l'avons-nous entendu conclure ses discours en rappelant les valeurs de la République ? Rigoureux, intègre, jamais dans le dogme, les valeurs avaient du sens, il était le garant de la Laïcité.
Sa sensibilité artistique est grande. Combien de fois l'a-t-on entendu citer Goethe, dont il a donné le nom à la place de la Mairie ?
C'est justement Goethe qui disait "seul est digne de la vie, celui qui chaque jour part pour elle au combat".
Essayez donc aujourd'hui encore, de brancher Job Durupt sur n'importe quel sujet d'actualité philosophique, politique ou culturel !
Job Durupt est architecte DPLG jusqu'au bout  des doigts, jusqu'au bout de son éternel feutre noire. Il ne défend pas ses convictions, il en dessine la construction de la pensée. A la Mairie, assis à son bureau de cuir noir, la discussion s'engageait, il avait déjà son feutre noir dans la main droite, il ouvrait un petit tiroir sur sa droite, il en sortait une feuille de papier et il y dessinait la démonstration...
La seule et unique fois où Job Durupt m'a donné un conseil, c'est le jour où il m'a cédé sa place dans son bureau. Jamais auparavant, il ne m'avait dit "je vais te donner un bon conseil"... Il se contentait de nous montrer le chemin. Mais ce jour-là, il m'a juste dit "tu ne seras pas un bon Maire, si tu n'aimes pas les gens... tous les gens, tes employés, les citoyens...".
Ce jour-là, je ne le découvrais pas, mais il m'apparaissait comme une évidence que Job Durupt n'était pas qu'un homme de conviction, mais aussi un homme de cœur.
Job, avec tous ses compagnons de l'époque, pour lesquels nous avons une pensée, a reconstruit et développé considérablement Tomblaine.

Elu maire en 1971, on remarquait lors de l'inauguration de la nouvelle mairie en 1987, que la population de Tomblaine avait doublé en 20 ans.
Et lorsqu'à l'Assemblée Nationale, aujourd'hui, on parle de Job Durupt, chacun se souvient de lui, avec respect et sympathie, à droite comme à gauche et, c'est révélateur, même auprès des serveurs à la buvette, qui sont les détenteurs de l'Histoire, la grande Histoire comme les petites anecdotes.
Job Durupt a été élu au Conseil Municipal de Tomblaine pendant 42 ans, c'est l'engagement d'une vie. Maire pendant 30 ans. Il a été le dernier Maire de Tomblaine du XXème siècle et le 1er du 21eme siècle.
Elu Député, Conseiller Régional, Conseiller Général, Job a marqué la vie politique dans la grande région. On se souvient de lui et de sa barbe à la Jaurès, le 10 mai 1981, en tête du défilé de la victoire populaire dans les rues de Nancy. A l'époque, Tomblaine était la seule ville de Gauche dans l'agglomération. Et ce n'est pas un hasard, non plus si Michel Dinet avait fait appel à lui en 2008 pour siéger dans la Commission des Sages au Conseil Général de Meurthe et Moselle.
Connu et reconnu de tous, pour le courage de ses convictions, de ses dires, de ses actes. Aujourd'hui, avec la République, c'est Tomblaine qui le fête, qui lui rend hommage, qui lui dit merci.
Que ce soit, notre ami Gérard Cureau qui lui remette cette décoration est un honneur et un symbole, mais aussi un témoignage de fraternité et de partage des valeurs.
Lorsque nous avons contacté Jean-Pierre Chevènement, nous n'étions pas sûrs de sa disponibilité, mais la réponse a été immédiatement positive. Là aussi, c'est un honneur partagé et une reconnaissance de la part de ce grand homme d'Etat. Jean-Pierre Chevènement et Job Durupt, ont mené les mêmes chemins, depuis 1971 avec la création du nouveau Parti Socialiste, puis le CERES, le Mouvement des Citoyens...
Merci Jean-Pierre d'être là à Tomblaine que tu connais si bien, pour y être venu si souvent, merci d'être là pour ce moment exceptionnel.
Gérard Cureau, comme Jean-Pierre Chevènement sont des amis de Tomblaine parce qu'ils sont d'abord des amis de Job Durupt, tous comme l'étaient Edmonde Charles-Roux ou encore Sandor Kiss.
Et puis Janine, Janine Durupt, institutrice (la moitié des Tomblainois vous diront "elle a été ma maîtresse  !), militante politique, socialiste, militante des droits des femmes. Elle a, elle aussi, beaucoup donné à Tomblaine. Mais elle a aussi été celle qui a accompagné Job dans tous ses combats. Janine, nous t'offrons ces quelques fleurs pour te dire merci !
Je veux aussi saluer leur famille, leurs 4 enfants et leurs petits-enfants, car pour Job et Janine, la famille est essentielle.
Job aujourd'hui nous sommes tous heureux pour toi, heureux d'être avec toi, nous sommes fiers de toi, salut et fraternité !


 

 

Pleine page

Pages