"Femmes du peuple en Lorraine"

Juliette Régnier signe son troisième ouvrage "Femmes du Peuple en Lorraine - de l'ombre à la lumière." N'hésitez pas à le commander.
On le trouvera prochainement à la Bibliothèque de Tomblaine. Il n'est pas
Inintéressant de noter que Juliette Régnier recense toutes les rues qui portent des noms de femmes en Lorraine. Elle remarque que la moyenne est très faible, puisque seulement 2,59% des rues portent des noms de femmes dans l'ensemble des Communes de Lorraine ! Avec un fort pourcentage de noms de saintes ou de religieuses !
Quant à la commune de Tomblaine, Juliette Régnier nous apprend qu'elle est championne de Lorraine, puisque  20,49% des rues de Tomblaine portent des noms de femmes.
Nous sommes très fiers de cela, tout en n'ignorant pas que nous avons encore une belle marge de progression...

 

Pleine page

Un 11 novembre différent...

Conformément aux directives reçues, la cérémonie du 11 novembre 2020, à Tomblaine,  a eu lieu en nombre de participants limité. Le maire était accompagné de quelques adjoints et avait tenu à la présence de deux porte-drapeaux anciens combattants et des deux Présidents d’associations d’anciens combattants Serge Strach et Jacques Violet.
Une gerbe de fleurs a été déposée devant le Monument aux Morts par le Maire, puis le message de la Ministre a été lu en hommage à tous les « Morts pour la France ». La liste des vingt « Morts pour la France » rien que dans l’année écoulée, a été énumérée, puis la liste des « Morts pour la France » Tomblainois dont le nom reste gravé sur le monument et dans nos mémoires.
Le Maire en a profité pour remercier les services techniques municipaux qui, cette année, ont rénové complètement le Monument aux Morts et son entourage et qui l’ont superbement fleuri.

 

 

Pleine page

Communication au Conseil Municipal : Le Projet municipal éco-citoyen à Tomblaine.

La Ville de Tomblaine est engagée depuis plusieurs années dans un projet éco-citoyen ambitieux et novateur. Espace Naturel sensible, biodiversité, solutions alternatives aux produits phytosanitaires, parcs et jardins, fleurissement, récupération des eaux de pluie, lutte contre le gaspillage alimentaire, économie circulaire, drive fermier, les exemples sont nombreux...
Lors de notre dernier Conseil Municipal nous avions acté l’objectif pour notre restauration municipale et scolaire, à échéance septembre 2021, de 50% de produits bio ou labellisés et 40% de produits issus des circuits courts, objectifs plus ambitieux et plus raisonnés que ceux de la loi EGALIM qui entrera en vigueur en janvier 2022.
Prochainement un livret sera édité et présenté au Conseil Municipal pour détailler l’ensemble de ce projet éco-citoyen à Tomblaine, action par action : valorisation et développement des énergies propres, économies d’énergie, le vélo dans la ville…
Une nouvelle communication vous a été faite au Conseil municipal de mercredi 4 novembre et concerne la plantation d’arbres.

1)      Le Parc Georges Brassens a déjà été arboré à plusieurs reprises depuis sa création, mais cela reste insuffisant. La Ville de Tomblaine va y planter 24 nouveaux arbres par an sur trois ans. Les 24 premiers arbres seront plantés début décembre 2020, pour un coût de 21 000€. Une belle variété d’espèces a été sélectionnée par notre service environnement, on y trouvera par exemple des saules pleureurs, des érables, des cyprès, des pins Sylvestre, des acacias, des tilleuls…

2)      En 1980, Bernard Moitessier, écrivain et navigateur français écrivit à tous les maires de France pour leur suggérer de planter des arbres fruitiers le long des routes dans toutes les communes à la place des habituels arbres ornementaux improductifs. Bernard Moitessier insistait sur la fonction sociale de l’arbre fruitier ainsi planté dans l’espace public et à la disposition de tous.
 
La Ville de Tomblaine va planter 86 arbres et arbustes, des haies fruitières et écologiques dès décembre 2020. Cette opération sera renouvelée trois années de suite. Pour 2020 les emplacements prévus sont le Parc Juliette Drouet et le Parc des Robinsons, il en coutera 2600€. On y trouvera par exemple des mirabelliers, des poiriers, des néfliers du Japon, des pommiers, des noisetiers, des pruneliers, des groseilliers, ces arbres fruitiers sont vecteurs de lien social par la cueillette de fruits au gré d’une promenade, ils attirent aussi les oiseaux grâce aux fruits. Mais on y trouvera également des haies dites écologiques qui attirent les insectes auxiliaires et polinisateurs grâce aux fleurs ou qui permettent d’abriter la faune en hiver grâce aux plantes persistantes.

 

 Sur le plan pédagogique, si les règles sanitaires le permettent, les enfants des écoles pourront être associés symboliquement à la plantation de ces arbres
 
Enfin, la Métropole du Grand Nancy, dans le cadre de ses actions « diversité », nous a proposé la plantation de haies champêtres. Nous avons acté la plantation de 115 mètres linéaires de haies champêtres en limite du Parc Georges Brassens et de la future zone humide.

 

Pleine page

3 masques par enfant dès aujourd'hui !

Lundi, dès le jour de rentrée, plus d'un masque par élève ont été distribués par la Ville de Tomblaine à tous les directeurs-trice des écoles élémentaires.
Aujourd'hui vendredi ce sont plus de deux masques par élève qui leur sont à nouveau distribués. À Tomblaine, en quelques jours, nous avons donc réussi à doter gratuitement tous les élèves de toutes les écoles élémentaires de trois masques chacun, lavables et réutilisables 20 à 30 fois, ce qui permettra aux parents de les laver alternativement. Nous avons ainsi trois mois d'école devant nous...
 
Pleine page

Pages