Barbara Guillaume et Philippe Noël honorés

La Médaille d'honneur de la Ville de Tomblaine est décernée très rarement. De mémoire, Job Durupt, alors Maire l'avait décernée à Eugène Henry, doyen du Conseil Municipal, qui était élu depuis...1947 ! Un vieux monsieur, toujours très bien habillé, très classe, l'œil vif, pertinent, attachant par son humour et sa gentillesse, il était le sage du Conseil.
Devenu Maire, je n'avais décerné qu'une seule fois cette Médaille d'honneur, c'était à Anne-Sophie Mathis en décembre 2006. Elle venait de devenir championne du monde de boxe ! Anne-Sophie avait grandi à Tomblaine, elle travaillait pour la Commune et par la suite elle fut quadruple championne du monde et boxeuse française la plus titrée de tous les temps !

Samedi matin, les élus du Conseil Municipal, les responsables des associations, le Conseil citoyen, les enfants du Conseil Municipal d'enfants et beaucoup de Tomblainois s'étaient retrouvés à l'Hôtel de Ville pour un moment solennel, la remise de la Médaille d'Honneur de la Ville de Tomblaine à Barbara Guillaume et Philippe Noël, en présence de Mathieu Klein, Président du Conseil Départemental de Meurthe et Moselle. 
Philippe Noël, habite Ludres, il est chargé d'exploitation à la RIMMA. Barbara Guillaume habite Tomblaine, elle exerce le beau métier d'Assistante Familiale, c'est à dire qu'elle élève des enfants que le Conseil Départemental lui confie dans le cadre de la Protection de l'Enfance. Ce qui explique que Mathieu Klein, qui est donc son patron, avait accepté avec plaisir de participer à cette cérémonie.

Le 27 juin 2018, Barbara et Philippe avaient décidé d'aller faire une promenade en vélo. Arrivés à Maxéville au niveau du petit pont qui enjambe le canal, ils aperçoivent une jeune fille qui semblait désemparée et qui se tenait sur les tuyaux qui longent le pont à l'extérieur du parapet. Une dame âgée essayait de parlementer avec la jeune fille qui, manifestement menaçait de se suicider.
Immédiatement, ils laissèrent leurs vélos, Barbara Guillaume s'approchant pour tenter de parlementer, Philippe Noël essayait d'arrêter une voitures pour aller chercher les secours, car ils n'avaient pas de téléphone sur eux. Aucune voiture ne s'arrêtant (!) Philippe Noël est parti en vélo vers les services techniques de la Ville de Maxéville pour appeler la police et les pompiers...
Pendant ce temps-là, Barbara Guillaume s'étaient assise à côté de la jeune fille et tentait de discuter avec elle, forte du bon sens et de l'humanité qui la guident quotidiennement dans son métier d'assistante familiale.
Malheureusement, au bout de quelques minutes, la jeune fille s'est jetée à l'eau, décidée à mettre fin à ses jours. Barbara Guillaume n'hésita pas, elle se jeta également dans le canal pour tenter de sauver la jeune fille. Barbara est sportive et comme la jeune fille se débattait pendant qu'elle essayait de la maintenir hors de l'eau, elle dut l'empoigner assez fermement...et elle parvint au bout de plusieurs minutes à la ramener sur la berge. Les deux personnes étaient proches de l'hypothermie quand les secours sont arrivés et les pompiers ont fait remarquer que sauter dans le canal est très dangereux étant donné la ferraille que l'ont peut souvent trouver au fond de l'eau...

Barbara avait sauvé cette jeune fille désespérée, elle ne l'a jamais revue. Elle a continué sa vie d'assistante familiale, sans s'en vanter... La Ville de Tomblaine a voulu lui rendre hommage. Ce qui s'est passé là est exceptionnel, c'est un acte de courage et de solidarité remarquable, noble et généreux. C'est un acte citoyen qu'il faut mettre en valeur, c'est une belle histoire à raconter aux enfants, c'est pourquoi, nous avions invité les enfants du Conseil Municipal d'enfants, Esteban, le fils de Barbara, Lana, Jason et Heveunn qu'elle accueille. La Ville de Tomblaine est fière de Barbara Guillaume et Philippe Noël qui n'ont pas réfléchi un instant pour s'arrêter dans leur tranquille promenade et porter secours à une jeune fille qu'ils ne connaissaient pas et qu'ils ne reverront plus par la suite. 

Nous écrirons aux directeurs des écoles élémentaires pour que les enseignants puissent, s'ils le souhaitent raconter cette histoire vraie à leurs élèves.

Barbara et Philippe restent humbles, ils disent que "c'est normal"... Mais parfois, il arrive que la normalité soit exceptionnelle.

Mathieu Klein a félicité Barbara et Philippe, il a rappelé que de nombreux emplois d'assistants familiaux sont disponibles en Meurthe et Moselle et il a remis, au nom de monsieur le Préfet de Meurthe et Moselle un diplôme pour acte de bravoure, la médaille lui sera remise par monsieur le Préfet lors d'une cérémonie en Préfecture.

        

 

Pleine page

La girafe du sculpteur Jean-No, symbole de Tomblaine.

En direct du match de National 3 opposant les basketteuses de l'AS PTT Nancy-Tomblaine (3èmes) à celles de Geispolsheim (2èmes), on a découvert la nouvelle tenue des minimes garçons, récemment offerte par la Commune de Tomblaine.

Petit clin d'oeil, sur le côté du maillot et du short on retrouve la girafe devenue symbole de la Ville de Tomblaine, depuis que l'artiste Jean-No a installée cette superbe girafe sur la Place des Arts à Tomblaine. 

La girafe de toute sa hauteur apportera sa bienveillance au club.

La date 1926 rappelle l'année de création de l'AS PTT.

Pleine page

Tous Tomblainois !

Le développement harmonieux de Tomblaine fait qu'elle devient une grande ville et le recensement actuel nous révèlera une nouvelle augmentation impressionnante de la population, mais nous souhaitons conserver un esprit "grand village" où tout le monde se connaît, se reconnaît, ou l'on s'entraide, on se parle, où l'on peut facilement s'adresser à son voisin, comme au médecin, à l'enseignant, au Maire, à l'assistante sociale.
Parce que la vraie vie, c'est comme ça.
À Tomblaine, comme ailleurs, il y a des personnes âgées qui ne sortent pas beaucoup, qui n'ont pas beaucoup de vie sociale, de par leur histoire personnelle et surtout parce qu'elle sont d'origine étrangère. Parfois, elles habitent à Tomblaine depuis 40 ans, voire plus, on se connait bien, on se respecte, on s'apprécie, nous avons d'excellentes relations, mais ces personnes ne viennent pas facilement dans nos fêtes, nos manifestations, nos associations,...
Alors depuis quelques années, nous avons créé une soirée annuelle "pour les personnes âgées de toutes origines". Cette dénomination vise à ne surtout pas organiser une soirée réservée exclusivement aux personnes âgées d'origine étrangère, ce qui n'aurait pas de sens. C'est on ne peut plus simple, on dine, un ou deux groupes musicaux animent la soirée, on se parle...
La première année, il a fallu faire sortir les gens de chez eux et ça n'a pas été facile... Une soixantaine de personnes étaient venues finalement et pour une première, on était satisfait tant la soirée avait été chaleureuse.
Cinq ans plus tard, ce vendredi, nous étions 175 à l'Espace Jean Jaurès, pour une soirée toujours chargée d'émotion, sous le signe de l'amitié et de la solidarité. Dans le petit mot prononcé par le Maire, il dira "nous sommes tous ici chez nous, nous sommes tous tomblainois, continuons à faire connaissance, faisons société".
Vendredi, 17 pays étaient représentés ! Il y avait la France, la Turquie, le Portugal, l'Italie, l'Espagne, l'Algérie, le Tchad, la Tunisie, le Japon, l'Ile Maurice, Madagascar, le Maroc, l'Argentine, le Centre Afrique, le Niger, la Chine, l'Arménie, mais aussi des régions françaises lointaines, comme La Réunion...
La soirée est organisée par la Ville de Tomblaine, son service d'animation et le Comité des fêtes.
Chaque année, certaines familles proposent de réaliser le repas, cette année il était à dominante turque (Berek, boulgour et viande de bœuf, salade berger, dégustation de vins turcs,...)
Les familles Ildrim, Yeter, Kaplan et Mutlu ont ainsi été présentées au public qui les a applaudies chaleureusement pour les remercier.

Le groupe Empaz enflammait la soirée avec des airs brésiliens portés par des percussions sympas et une chanteuse pleine d'énergie.
Et... petite surprise, à Tomblaine, nous avons la chance d'avoir un habitant, de longue date, monsieur Shiraï, qui est japonais. On ne le sait pas assez, monsieur Shiraï est professeur de guitare classique et également excellent concertiste. Il nous a fait le plaisir de jouer pendant un quart d'heure sur scène,, le public a adoré, ce moment offert par monsieur Shiraï, véritable virtuose.

Et comme chacun avait la possibilité de préparer un dessert, la fin de soirée fut terrible du côté calories (!)
Quel beau moment de fête et de fraternité !

Pleine page

Formation Surveillant de baignade

Comme chaque année, la municipalité propose à 10 jeunes Tomblainois de passer le diplôme de surveillant de baignade.

Le brevet de surveillant de baignade est un excellent complément au BAFA. Il permet d’encadrer des baignades dans les centres de vacances et de loisirs (supplément de salaire et de responsabilités). Les détenteurs de ce diplôme sont particulièrement recherchés par les directeurs de centres de vacances et loisirs l’été.

  • Début de la formation : vendredi 1er mars 2019.
  • Âge minimum requis :  18 ans au cours de l’année 2019.
  • Lieu : Piscine Nancy Thermal
  • Participation financière de 30 € demandée, sur un coût réel de 200 € (la Commune prend en charge la différence).
  • Responsable de la formation : Jérémy BOLLE

Renseignements et inscriptions auprès du service animation au 03 83 33 27 50.

Pleine page

Pages