Juliette-taximètre une activité originale et pertinente à Tomblaine

Connaissez-vous Juliette-Taximètre ? Juliette est une jeune femme qui a eu le courage de se reconvertir dans une activité innovante, il y a un peu plus d’un an. Elle installe des taxi-mètres, c’est à dire qu’elle équipe de compteurs les taxis pour les professionnels.

Juliette a aménagé son local commercial elle même, c’est accueillant, esthétique et fonctionnel, avec une banque d’accueil, l’atelier et un coin convivialité en open-space.

Et depuis quelques temps, Juliette a diversifié son activité. Elle installe des éthylotests anti-démarrage. Elle a obtenu un agrément judiciaire, pour installer ce système pour les personnes qui sont contraintes. Il y a aussi les véhicules qui, depuis 2015 doivent en être pourvus de façon obligatoire, comme par exemple le bus municipal. Mais Juliette peut aussi répondre à des demandes d’installation volontaires.

La Commune de Tomblaine a souhaité que deux de ses véhicules, pour lesquels il n’y a aucune obligation, soient ainsi équipés. Il s’agit de deux minibus, qui assurent régulièrement du transport de personnes et souvent d’enfants. Mais ces minibus sont souvent mis à la disposition des associations et clubs sportifs pour leurs sorties occasionnelles ou leurs matches à l’extérieur. Les conducteurs de ces véhicules sont donc multiples et équiper ces minibus d’un éthylotest anti-démarrage, très simple d’utilisation, est une sécurité pour tout le monde : les personnes transportées, le conducteur, la Commune…

La Commune de Tomblaine est la première Commune qui a fait cette démarche volontaire, cela peut peut-être donner des idées à d’autres communes. Juliette Taxi-mètre 48, boulevard Barbusse à Tomblaine.
 

Pleine page

A Tomblaine, des poules, des coqs, des lapins vont à l’école !

La Ville de Tomblaine a mis en place un partenariat avec la Chambre d’Agriculture, qui consiste à mettre en relation des agriculteurs et des éleveurs avec les enfants des écoles de notre ville.
La démarche se veut pédagogique et instructive, car les petits tomblainois sont des citadins, des urbains… mais savez-vous qu’en Lorraine, il y a un taux d’employabilité dans les métiers de l’agriculture et de l’élevage qui augmente chaque année de + 2% ?

Chaque année, il est proposé aux enseignants de Tomblaine pour toutes les grandes sections de maternelles et toutes les classes de CM1 qu’un agriculteur vienne en classe. Ainsi, un enfant  bénéficiera de cette expérience à deux reprises pendant sa scolarité. Les spécialités de ces professionnels sont adaptées à l’âge des enfants, par exemple un éleveur d’escargots viendra plutôt en maternelle, avec des escargots, un apiculteur ou un éleveur bovin viendra plutôt en école élémentaire (et pas forcément avec un bovin dans la classe ! Mais d’autres arguments pédagogiques…). 

Par la suite, toutes ces classes iront visiter une ferme, en fonction des choix qu’auront fait les enseignants. En effet les agriculteurs - éleveurs sont proposés par la Chambre d’Agriculture, parce qu’ils ont une formation pédagogique, mais leurs exploitations ont des spécialités différentes. La ville de Tomblaine, elle, finance ce projet, en achetant la prestation à la Chambre d’Agriculture, en mettant à disposition le bus municipal pour emmener les enfants à la campagne et en fournissant les repas si nécessaire, sous forme de pique-niques. 

Pour la partie qui se déroule en classe, le choix est également assez large : découverte des animaux de la ferme, poules, coqs, lapins, jeux … / agriculture lorraine, présentation de produits… / présentation de la vache laitière, jeux… / découverte de la ferme, activités sensorielles… / présentation des légumes bio et de saison… / histoire de la poule rousse et de sa nourriture, atelier autour de la graine et de la farine…

Cette opération, renouvelée tous les ans, entre dans le cadre du Projet éco-citoyen de la Ville de Tomblaine.
Ce matin, la visite avait lieu à l’école maternelle Elisabeth et Robert Badinter, en grande section, pour une présentation de poules, de coqs et de lapins…

 

Pleine page

Le GSAT champion départemental.

Le club de football tomblainois continue sa progression, sous l’impulsion de son président Ralph Lallemand. Mais cette fois-ci ce n’était pas sur son nouveau terrain synthétique, puisqu'il était engagé en salle, en cette période hivernale, pour la finale de la Coupe de District de Futsal séniors. Après avoir battu ce matin Lexy, puis Longwy (par forfait) , le GSAT a battu cet après-midi Richardménil en quart de finale, Dombasle 2 en demi-finale, puis en finale Dombasle 1… aux tirs au but !

Yacine Royet cumulait les fonctions de coach et de gardien de but, il a réussi l’exploit de réaliser trois arrêts lors de la séance de tirs aux buts !  Bravo à tous !

Pleine page

Décidément, Alexandre Huet a du talent !

Il a le coup d'oeil du photographe, il faut dire que Tomblaine est un sujet qui s'y prête !
 

Pleine page

La nuit de la lecture pour tous.

La nuit de la lecture, opération nationale, était organisée à Tomblaine, hier, à l’initiative de Sarah Bigeard, directrice de la Bibliothèque municipale, de ses collègues et de bénévoles, toujours disponibles pour s’investir…
De 16h30 à 19h, c’est le cadre particulièrement chaleureux du gîte, au bord de l’eau qui avait été retenu, les personnes de la bibliothèque lisaient des histoires, dans trois salles plongées dans une semi-obscurité, parce que le thème était « la peur ». Ou plutôt la peur démystifiée, car il était préférable d’en rire que d’avoir peur. Une salle pour les petits, une pour les ados et une pour les adultes, décorées avec des araignées et des fantômes et éclairées avec de petites lanternes…
Dans une salle c’est un fantôme qui lisait des histoires, les enfants étaient attentifs et ravis. Un bon goûter avait été préparé, ensuite il y a eu des questions sur la peur et on a bien ri, car on a découvert des noms de peur qu’on ne connaissait pas et chacun racontait ses expériences…

Puis Sarah a raconté une histoire, à l’aide de dessins coulissants dans un Kirigami (sorte de petit castelet japonais).
Il y avait beaucoup de monde, et tous étaient ravis, les petits comme les grands… Même les adjoints au Maire présents : Christiane Defaux, Sylvie Kurt et Alexandre Huet…

Il faut lire, il faut inviter les enfants à lire, il faut leur lire de belles histoires, ça permet de voyager loin et longtemps.

 

 

 

 

Pleine page

Pages