Les dégustations du Monde

Vendredi 24 juillet a eu lieu sur la Place des Arts les dégustations du monde. Un évènement à la fois festif, culturel et de solidarité.
Des habitants avaient préparé des spécialités culinaires de leur région ou pays d’origine afin de les faire déguster à la population. Les Tomblainois ont pu ainsi voyager en 22 stands (Portugal, les Antilles, l’Algérie, le Maroc, le Tchad, le Congo, l ‘Espagne, la Syrie, la Turquie, mais aussi des régions françaises).
 
Pleine page

Des chantiers-jeunes.

Les habitants de Tomblaine sont informés largement (communication municipale, écrans géants, réseaux sociaux, site internet Tomblaine.fr, documents distribués dans toutes les boites aux lettres, information permanente à l’Espace Jean Jaurès...) des nombreuses activités-été gratuites proposées aux jeunes tomblainois, parmi lesquelles des chantiers-jeunes...
Vous le savez aussi, Tomblaine a la chance de bénéficier sur son territoire d’un Espace Naturel Sensible magnifique de 17 hectares, sur les iles du Foulon et de l’Encensoir, où les visiteurs peuvent côtoyer des castors, des grues cendrées, des hérons...
C’est sur cet Espace Naturel sensible qu’a eu lieu un de ces chantiers-jeunes, alliant loisirs, citoyenneté, écologie et sensibilisation au respect de la nature. En effet, pendant la période du confinement, le site avait été moins entretenu et il s’agissait de rendre à nouveau aisément praticables les chemins et pontons de bois pour les promeneurs. La semaine dernière, quatre jeunes tomblainois, accompagnés des animateurs municipaux, Amine et Jérémy, ainsi que de Théo (en emploi-été), ont passé quatre matinées à débroussailler ces chemins jusqu’aux bords de Meurthe. 

Ils ont nettoyé un très long parcours et les sentiers sont ainsi redevenus accessibles. Le chantier avait été convenu et préparé avec nos techniciens, spécialises de la faune et de la flore et, sur leurs recommandations, tout ce que les jeunes ont débroussaillé et coupé a été déposé sur les bords du chemin pour faire du compost naturel.
Cela a représenté un énorme travail et ces jeunes ont été ravis de recevoir la visite de Sylvie Kurt, adjointe au Maire, déléguée à la jeunesse, la culture et la vie associative. Celle-ci leur a dit combien elle était admirative d’eux, qui donnent de leur temps de vacances, juste pour améliorer la qualité de la vie dans la ville et pour le respect de notre environnement. Elle les a chaleureusement félicités, ajoutant qu’ils donnent une belle image de la jeunesse tomblainoise. Un grand bravo !!!

Pleine page

Les dégustations du Monde.

La soirée de vendredi 10 juillet a commencé à 18h30 par une réunion du Comité des Fêtes, présidé par Hinde Magada, sous une forme originale. Contraintes sanitaires obligent, on a fait ça dehors, Place des Arts, assis sur des bancs publics, avec un petit côté champêtre, mais très sérieusement. Il s’agissait de partager les orientations à venir pour les fêtes et manifestations. Hinde Magada devrait rester Présidente, ce qui est assez réjouissant, tant elle fait l’unanimité, elle est volontaire, positive, joyeuse, elle sait fédérer autour de sa bonne humeur, elle est un énorme atout pour Tomblaine. Le Comité des Fêtes est composé de bénévoles très précieux puisqu’ils sont toujours prêts à rendre service et apporter leur aide dans l’organisations des fêtes et manifestations programmées par la Municipalité.

Cette réunion a été aussi l’occasion de présenter (même si tout le monde les connait déjà) les deux nouveaux adjoints au maire que sont Sylvie Kurt adjointe à la Culture, à la jeunesse et à la vie associative et Philippe Luce, adjoint aux sports et aux classes de neige. Tous deux seront les élus de référence, premiers partenaires d’Hinde Magada et son Comité des Fêtes.

Puis à 19h, avait lieu Place des Arts, une manifestation désormais traditionnelle à Tomblaine qui se veut festive, culturelle et de solidarité : les dégustations du Monde.

Le principe est simple : des habitants avait préparé une ou des spécialités culinaires de leur région ou de leur pays d’origine pour les proposer à la dégustation. Un marché ? Une fête de village ? Ou plutôt un voyage... en 22 stands, pour visiter le Portugal, les Antilles, l’Algérie, le Maroc, le Tchad, le Congo, l ‘Espagne, la Syrie, la Turquie, mais aussi des régions françaises...

C’est gratuit, c’est solidaire, la participation consiste juste à s’intéresser à la personne qui a confectionné Le petit plat à gouter, à parler avec elle, à lui poser des questions sur sa région ou son pays d’origine, à faire connaissance tout simplement... Des gens de tous âges et de toutes origines.

C’est génial, parce que ça fonctionne. L’acceptation de l’autre, finalement ça peut-être facile, il suffit de s’ouvrir. Cela donne beaucoup d’espoir, ça s’appelle « faire société ».

Dans ce décor exceptionnel qu’est la Place des Arts, un  moment de convivialité essentiel en musique.

Pleine page

Des vacances apprenantes...

Pour les jeunes de Tomblaine, l’été va être actif. Pour les moins de 13 ans le Centre de Loisirs bat son plein. Il y a les chantiers jeunes, pour les plus grands, il y a aussi les 38 activités gratuites proposées tout l’été par le service d’animation municipale.
Et, répondant à la sollicitation de l’Etat, la Ville de Tomblaine s’engage dans le dispositif « vacances apprenantes ».
Il s’agira pour 24 jeunes de partir en vacances pour vivre une expérience de groupe ludique, mais également instructive. Deux séjours d’une semaine sont proposés avec, pour chacun, 12 jeunes. Le premier à Castellane, au bord des Gorges du Verdon dans les Alpes de Haute Provence permettra de découvrir une région magnifique, avec des ballades instructives (réserve géologique, le sentier des Stréniens,  lac de Sainte Croix, Musée Citroen, visite du cadran solaire gigantesque de Castillon...) tout en y alliant le sport et le plaisir (sortie rafting découverte, sortie canyoning, sortie Kayak, baignade, pédalo...).
Le deuxième séjour se déroulera à St Jean de Sixt, dans les conditions idéales que nous connaissons chaque année à l’occasion des classes de neige de la ville de Tomblaine. Ces jeunes vont donc redécouvrir une région qu’ils connaissent bien, mais cette fois-ci... en été. Côté culturel, au programme : randonnée au Pont des Fées, visite de l’espace naturel au lac d’Annecy, réserve naturelle du Roc de Chère, visite d’une ferme d’alpage, découverte du Plateau de Glières, ballade à La Clusaz, Hameau des Alpes, Aiguille du Midi, Gorges de la Diosaz, Parc du Merlet, Cascades du Hérisson. Côté sport, au programme : canyoning, piscine possible tous les jours, Via Ferrata, sortie VTT...
Une réunion de présentation et de préparation était organisée ce jeudi à l’Espace Jean Jaurès, en présence du Maire, de Sylvie Kurt, adjointe au Maire déléguée à la jeunesse et à la Culture, ainsi que des animateurs encadrants : Sebastien Fetzer, Ismaïl Arbouze, Amine Benhennou et Jérémy Bolle. Ce sont des animateurs professionnels, confirmés, que les jeunes connaissent bien, puisqu’ils sont employés à la Ville de Tomblaine. Chacun de ces séjours sera encadré par un directeur et un animateur diplômés.
De quoi rassurer les parents et faire saliver les jeunes... En route pour l’aventure !

 

Pleine page

Tomblaine à l'honneur.

Après la Marianne d'Or obtenue par le Maire de Tomblaine en 2017 pour son action culturelle, c'est dans le cadre de la Promotion spéciale Démocratie locale - Santé - Solidarité qu'Hervé Féron s'est vu remettre une nouvelle Marianne d'Or, à Paris ce mercredi 22 juillet 2020, des mains d'Alain Trampoglieri, fondateur en 1984, avec Edgar Faure de la Marianne d'Or.
Interviewé devant l'assistance, il a tenu à associer toutes les personnes qui se sont mobilisées spontanément à Tomblaine face à la crise sanitaire pour la protection de la population, pour le lien social, la continuité du service public et pour la solidarité dans la ville.
Hervé Féron a alors cité les professionnels de santé et se tournant vers Jean Rottner, le Président de la Région Grand Est, il a rappelé qu'il ne fallait pas oublier l'aide apportée en son temps par la Région pour la création de la Maison de Santé Pluriprofessionnelle de Tomblaine. Il a cité aussi les enseignants, dont on n'a pas assez relevé l'investissement solidaire pendant cette période difficile, les employés municipaux mobilisés pour que le nécessaire service public apporté à la population ne fasse pas défaut, puis tous les bénévoles, associatifs ou non, généreux, volontaires spontanément et courageux. Altruistes, ils ont permis par leurs actions multiples et parfois originales de lutter contre l'isolement et la détresse en période de confinement.

Hervé Féron a précisé que l'action phare à Tomblaine a été la création d'une webtélé (merci Hugo !) TTS Télé Tomblaine Solidarité, qui a relié en permanence les habitants, leur permettant de communiquer, avec un mag-infos quotidien pendant 46 Jours de quasi-résistance !

Enfin le Maire de Tomblaine a demandé à ce qu'on n'oublie pas les chefs d'entreprises qui ont été solidaires, et parfois qui se sont réinventés. Ne pouvant tous les citer, il a évoqué l'adaptabilité de Home Institut et de La Boutique du Coiffeur qui ont fabriqué de la solution hydroalcoolique, la société Schweitzer du groupe Sphère, qui habituellement fabrique des sacs poubelle en bio-plastique et qui a transformé ses unités de production pour produire des centaines de milliers de surblouses et vêtements de protection pour ainsi desservir les CHU de France (... et la Maison de Santé de Tomblaine).
Enfin Hervé Féron a dit que la Ville de Tomblaine était fière d'avoir soutenu la jeune start-up BMGS France
Cardio, qui en quelques semaines a obtenu toutes les habilitations et s'est organisée pour produire quatre millions de masques chirurgicaux par mois, entièrement made in France, de la matière première au produit fini. Ensemble, nous avons fait en sorte que cette start-up ait de très nombreuses commandes, ce pari est gagné. Mais ensemble, il faudra gagner un autre pari, celui de la pérennisation de l'activité de cette jeune entreprise. C'est un enjeu de sécurité sanitaire permanent, mais aussi d'indépendance nationale et d'intérêt public.
Hervé Féron à conclu : "Dans chaque ville, dans chaque village, il y a une dynamique et des politiques publiques en cohérence, parce qu'il y a un maire qui en est le chef d'orchestre... Au delà des autres collectivités ou intercommunalités, la Commune est bienveillante vis à vis de la population, parce qu'en proximité. 
Voilà pourquoi la République a besoin de ses Maires." 
Pleine page

Pages